Chargement...
 

Est-il trop tard?

Il est minuit moins une! Moins 100 secondes en fait selon nos scientifiques

Le monde que nous laisserons à nos enfants est particulièrement angoissant. Contrairement à nos grands-parents et arrières grands-parents, nous sommes loin de pouvoir croire offrir à nos petits-enfants un monde meilleur. En fait, c'est pour l’instant plutôt le contraire qui s'offre à nos yeux et à notre conscience. Si des changements majeurs et profonds dans notre façon de vivre ne se concrétisent pas dans un avenir très proche, ce qui est malheureusement de moins en moins vraisemblable, notre monde est voué à subir des catastrophes majeures.

Notre civilisation est en jeu

La croissance ininterrompue, habilement camouflée dans l’ombre du développement durable 1 continue de faire des ravages. Nous nous dirigeons tout droit vers des crises dont l’ampleur pourrait être sans précédent. La seule inconnue étant de savoir si celles-ci seront d’abord économiques, sociales 2 ou environnementales 3 L’horloge de la fin du monde (Doomsdays Clock) indique depuis le 23 janvier 2020 que nous en sommes maintenant à moins de 2 minutes de minuit! Il s’agit de l’avertissement le plus sévère de cet outil de la communauté scientifique internationale, le moment le plus rapproché de minuit depuis sa création, pire encore qu'en 1953 à l'époque la plus sombre de la menace nucléaire. 4 Notre civilisation est-elle vraiment condamnée à s’effondrer d’ici quelques décennies, faute de mieux que le «moins mauvais des systèmes politiques» tel que le qualifiait Winston Churchill?

Survivre au XXIe siècle?

Depuis plusieurs années, les constats de l’impasse dans laquelle nous nous trouvons se multiplient. Parfois on mentionne timidement le fait que nous sommes bel et bien entrés dans un siècle nouveau. L’expression «digne du XXIe siècle» est évoquée parfois, pour appuyer le fait que nous méritons mieux, beaucoup mieux. En fait, la situation actuelle nous force à nous poser cette question existentielle : Est-ce que notre civilisation sera en mesure de survivre au XXIe siècle? Ou plus invraisemblable encore, d’entamer sereinement ce 3ième millénaire, qui semblait pourtant plein de promesses, il y a quelques décennies à peine ?

Remettre en question notre mode de vie

Il est peut-être déjà trop tard. Nous croyons que non. Mais il est bien sûr impossible de répondre avec certitude à cette question. Toutefois, il est évident que le temps presse et que les actions encourageantes de notre classe dirigeante sont rarissimes. Continuer de saupoudrer des changements mineurs ici et là serait faire preuve d'inconscience. On dirait que la communauté scientifique ne sait plus comment nous le dire. Les messages de deux de nos plus imposantes têtes d’affiche du monde scientifique, sont sans équivoque quant à l’urgence de trouver de nouvelles pistes fondamentalement différentes de celles que nous avons explorées jusqu'ici. D’un côté, David Suzuki constate que « l’environnementalisme a échoué »5 , de l’autre Hubert Reeves nous dit clairement que la survie même de notre civilisation est en jeu6 . Et trop peu de choses semblent actuellement se mettre en place pour éviter le pire. Nous croyons donc légitime de remettre en question plusieurs des aspects fondamentaux de notre mode de vie.

Références

1 « Plusieurs auteurs et chercheurs mettent en garde ceux qui croient qu’à tort, développement et croissance sont synonymes » (p. 12)
Guy Turchany, Évolution conceptuelle du développement durable, le chemin vers un oxymore?
Université Internationale du Développement Durable (UIDD) (visited July 23rd, 2018)
2 « Malgré la diversité des points de vue et des perspectives présentées dans ce volume, les collaborateurs arrivent tous ultimement à la même conclusion : l’humanité se trouve à la croisée des chemins de la crise économique et sociale la plus grave de l’histoire moderne. »
Michel Chossudovsky et Andrew Gavin Marshall, préface du livre La crise économique mondiale : la Grande Dépression du XXIe siècle
Mondialisation.ca, 18 mai 2010
3 « Si le Canada n’oriente pas son développement économique et social vers une plus grande viabilité, nous craignons que les prochaines générations subissent les conséquences difficiles d’un réchauffement extrême des températures au plan mondial. » (p. 15)
« Les conséquences concrètes de ces projections peuvent se comprendre en pensant à des catastrophes climatiques passées comme les inondations de 2013 à Toronto et Calgary, la sécheresse record de 2012 qui a sérieusement affecté le secteur de l’agriculture, l’ouragan Juan qui s’est abattu sur Halifax en 2003 ainsi que la tempête de verglas de janvier 1998, qui a laissé 1,2 million de Canadiens de l’Ontario et du Québec dans le noir pendant une semaine. » (p. 17)
Par 31 chercheurs universitaires du Canada, Agir sur les changements climatiques
Sustainable Canada Dialogues, 19 mars 2015
4 « ... le Conseil des sciences et de la sécurité du Bulletin of the Atomic Scientists déplace aujourd'hui l'horloge de la fin du monde 20 secondes plus près de minuit - plus près que jamais de l'apocalypse. En agissant ainsi, les membres du Conseil avertissent clairement les leaders et citoyens du monde entier, que la sécurité internationale est plus en danger qu'elle ne l'a jamais été, plus encore qu'au sommet de la Guerre froide. » (traduction libre)
Texte original : « ... the Bulletin of the Atomic Scientists Science and Security Board today moves the Doomsday Clock 20 seconds closer to midnight—closer to apocalypse than ever. In so doing, board members are explicitly warning leaders and citizens around the world that the international security situation is now more dangerous than it has ever been, even at the height of the Cold War.. »
by the Bulletin of the Atomic Scientists Science and security board, It is 2 minutes to midnight
Bulletin of the Atomic Scientists, January 23, 2020 (visité le 5 mars 2020)
5 « C'est presque un cliché que de référer à un changement de paradigme", mais c'est ce dont nous avons besoin afin de relever le défi posé par les crises environnementales que notre espèce a créées. »L'échec fondamental de l'environnementalisme
David Suzuki'', 23 mai 2012 (visité le 10 mai 2019)
6 « Oui, l’humanité est malheureusement menacée. Il faut vraiment être aveugle pour en douter… »
Hubert Reeves, Entretien M6 Info (visité le 23 juillet 2018)

Créé par admin. Dernière modification : Lundi mars 23, 2020 15:00:48 EDT par admin.